Le site des administrateurs systèmes sous Mac OS X
  Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.



Accueil du site > Trucs & Astuces > Agrandir un volume en le fusionnant à d’autres
Agrandir un volume en le fusionnant à d’autres

mardi 3 septembre 2019, par Jayce Piel

Dans cet article, je vais expliquer comment utiliser la commande diskutil pour faire des opérations que l’Utilitaire de Disque ne permet pas.


Voici la mise en situation.

J’ai un disque externe de 3To avec une partition de 1To que j’avais fait pour un clone de mon OS, et une deuxième partition pour mes sauvegardes TimeMachine. Avec le temps, la partition clone ne me servait plus, par contre, ma partition TimeMachine devenait un peu étroite. Pour couronner le tout, ma partition TimeMachine est en fin de disque et est chiffrée.

Utilitaire de Disque ne me permettait même pas de supprimer mon volume de 1To, alors ne parlons même pas de retailler le volume de 2To. Qu’à cela ne tienne, regardons ce qu mise passe avec diskutil en ligne de commandes.

Préparation

La première chose à faire est de regarder comment est organisé mon disque avec la commande diskutil list :

On peut y voir que disk0 et disk1 représentent le disque interne, alors que disk2, disk3 et disk5 représentent tous les trois mon disque externe. Oui, ça semble vachement compliqué pour 2 disque avec un total de 3 volumes (visibles), mais ce côté compliqué est ce qui va nous permettre de faire ce qu’on veut. Restons donc sur notre disque externe. On peut voir que notre volume de 1To est en fait un volume APFS, connu comme étant disk5s4. On voit en regardant disk5 qu’il y a également entre autres, la partition Recovery. disk5 est en fait un ensemble de volumes, une sorte de disque virtuel, appelé Conteneur APFS. Ce conteneur est stocké physiquement sur le disque physique disk2 dans la partition disk2s2.

La première chose à faire est donc de supprimer ce conteneur APFS. La commande diskutil eraseVolume ne marchera pas, il faut utiliser une des commandes dédiées à APFS :

Ce qui simplifie la lecture :

La première chose à faire pour retailler notre volume TimeMachine est de le déverrouiller si il est verrouillé (Locked). Il faut noter pour cela l’UUID du disque. La commande suivante marchera et demandera la clé de chiffrement du disque : diskutil coreStorage unlockVolume 587E3686-2B9F-4B02-840A-BF35B1C48968

Principes

Notre volume TimeMachine est également lui-même dans un conteneur, mais un conteneur CoreStorage. Pour avoir un peu plus d’infos sur le conteneur CoreStorage, nous allons encore une fois demander à diskutil :

On voit que mon volume TimeMachine est donc un Logical Volume (LV) qui appartient à une famille de volumes logiques (LVG : Logical Volume Family). Cette famille fait partie d’un groupe de volumes logiques (LVG) dans lequel on peut également trouver le(s) volume(s) physique(s) (PVs) du groupe.

L’idée est d’ajouter notre partition de 1To au même LVG que notre volume TimeMachine. Une fois que ce sera fait, notre LVG aura 2 PVs, et il suffira de dire à notre LV d’utiliser tout l’espace disponible du LVG.

Mise en pratique

Pour commencer, il va falloir utiliser une commande de diskutil qui n’est pas documentée : diskutil corestorage addDisk Cette commande prend en paramètres l’UUID du LVG et l’identifiant de la partition à ajouter :

On voit qu’on a maintenant 2 volumes physiques dans le LVG. Il suffit juste de dire à mon volume TimeMachine (le Logical Volume) de s’agrandir pour utiliser toute la place disponible :

Ça peut être très très long. Lors de mon dernier essai, ça a pris plus de 3h. Une fois terminé, on peut voir que le volume TimeMachine fait bien 3To maintenant :

Si le Finder ne vous affiche pas la bonne taille pour votre volume TimeMachine, vous pouvez démonter/remonter le volume, ou relancer le Finder.

Et voilà, nous avons donc un volume unique qui se compose d’une partition en fin de disque suivie d’une partition en début de disque.

Le principe serait le même si on voulait regrouper 3 ou 4 partitions, entrecoupées par d’autre partitions qu’on ne voudrait pas fusionner. Il suffirait de rajouter dans le même LVG toutes les partitions que l’on voudrait fusionner et de laisser les autres vivre leur vies.


[ Haut ] Enregistrer au format PDF

Creative Commons License

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.


FORUM DE L'ARTICLE :